plein air CENTRALE openlucht – avec l’artiste Marion Fabien

Du au

plein air CENTRALE openlucht

vendredi 5 avril, mercredi 17 avril, mercredi 8 mai, mercredi 15 mai, mercredi 22 mai, mercredi 29 mai, mercredi 5 juin – 12:00 > 16:00
mercredi 12 juin – à partir de 13:00

place Sainte-Catherine (devant la CENTRALE for contemporary art)

La CENTRALE déplace son atelier dans l’espace public et y convie l’artiste plasticienne Marion Fabien.
L’artiste invite les usagers et usagères de la place Sainte-Catherine à participer à la réalisation d’une œuvre d’art en céramique. Les étapes de la réalisation se déploient en 8 temps, jusqu’à la cuisson des éléments en céramique dans un four papier.

Dans cet atelier ouvert sur le quartier, l’artiste plasticienne Marion Fabien entraine les passants et passantes dans la création d’une œuvre en céramique. La forme se dessine au fil des rencontres. Une recherche est entamée sur les pavés de la place Sainte-Catherine – d’où viennent-ils ? comment ont-ils été acheminés jusque-là ? – comme un parallèle du cheminement des passant.e.s et de leurs trajectoires. Les usagèr.e.s sont invité.e.s à répondre à une série de questions et à inscrire leurs trajets dans la terre crue, pour créer un cartographie abstraite et sculpturale où se superposent les déplacements (physiques & imaginaires).

Biographie Marion Fabien

Après l’obtention d’un Diplôme National d’Arts plastiques à l’Ecole de l’image d’Angoulême, Marion est venue terminer son cursus en Master Sculpture à La Cambre. C’est à Bruxelles que ses recherches prennent place dans l’espace public. Au départ, c’était pour découvrir la ville qu’elle ne connaissait pas ; depuis c’est devenu l’essentiel de sa démarche. Elle mène un travail contextuel en lien avec les habitant.e.s et usagèr.e.s d’un lieu. Ce qui l’intéresse avant tout, c’est la rencontre. Elle aime travailler dans des zones en mutation, friches, frontières. A travers différents médiums : installations urbaines, in situ, céramique, sculpture, éditions, elle s’intéresse à l’architecture, aux aménagements urbains et aux récits des personnes rencontrées. Dans le cadre de résidences ou d’ateliers, elle développe sa pratique des arts plastiques et continue de croire aux richesses de l’éveil artistique. Réfléchir et faire ensemble.

Evénements